• <Libellé inconnu>,

Séminaire : Droit et Littérature, pour quoi faire ?

Publié le 7 février 2013 Mis à jour le 24 juillet 2018

L'UMR 7074 reçoit Christian Biet pour un séminaire au cours duquel il reviendra sur des recherches menées depuis de nombreuses années au croisement du droit et de la littérature

Date(s)

le 18 février 2013

de 17h à 19h
Christian Biet
Université Université Paris Nanterre
IUF
Lieu(x)
Bâtiment F (UFR DSP)
Salle des Actes (F-142)
Je reviendrai sur des recherches menées depuis de nombreuses années : mon parcours a en effet consisté à croiser le droit d’Ancien Régime (criminel, domestique, canonique) avec ce que la littérature et le théâtre en font. D’où une série de réflexions sur le problème de la fiction (juridique, littéraire), sur la manière dont, par exemple, une fable met en lumière et en question le droit des gens, sur la façon dont des statuts problématiques (veuve, cadet, femme non-mariée de plus de 25 ans) sont mis en place à l’intérieur d’un récit évaluant leur possible liberté, sur les questions propres au mariage par consentement mutuel et/ou soumis à l’approbation des pères, voire des souverains.  D’où aussi, une série de réflexions menées en littérature et plus particulièrement au théâtre sur la légitimité, la tyrannie, la souveraineté, ou l’héritage d’une couronne (par exemple lorsqu’il y a deux jumeaux et que la loi suppose que seul un, et un seul héritier mâle puisse régner). Nous n’aurons pas le temps d’évoquer tous ces cas, mais nous chercherons néanmoins à comprendre comment cette grande opération casuistique qu’est la littérature vient réfléchir (sur) le droit et le mettre en question.

Christian Biet est Professeur d'études théâtrales à l'Université Université Paris Nanterre et co-directeur du centre Histoire des Arts et des Représentations (THÉA).  

Mis à jour le 24 juillet 2018