• <Libellé inconnu>,

Séminaire : Le « droit inachevé » et la force hégémonique de la frontière : à propos du pouvoir des phénomènes juridiques marginaux (Theodor Geiger)

Publié le 21 mars 2014 Mis à jour le 24 juillet 2018

L'UMR 7074, CTAD (Eq. THEORHIS) accueille Jose Cepedello Boiso qui présentera la théorie du droit de Theodor Geiger et examinera plus précisément le concept de droit inachevé

Date(s)

le 26 mai 2014

de 17h à 19h
José Cepedello Boiso
Professeur à la Faculté de Droit de l'Université Pablo de Olavide (Séville)


Conférence organisée par l'Equipe Theorhis de l'UMR 7074 CTAD

Lieu(x)
Bâtiment F (UFR DSP)
Salle F-426

Le concept de « droit inachevé » (unvollendetem Recht sprechen) de Theodor Geiger entend répondre aux difficultés que rencontre toute théorie du droit lorsqu’il s’agit d’établir les limites précises entre l’ordonnancement juridique et les divers systèmes non juridiques de régulation de la conduite sociale. Avec cette expression, Geiger affirme l’existence d’un espace entre l’ordre juridique et les systèmes non juridiques – espace dont les frontières sont difficiles à saisir. On se trouve donc face à un enchevêtrement de systèmes normatifs qui peuvent être considérés comme juridiques dans un certain sens mais qui ne le sont pas pleinement.
Le concept de « droit inachevé » indique un manque de valeur normative qui affecte des normes qui se situent en marge du centre du système que forment les normes juridiques complètes. Mais, leur situation périphérique ne doit pas conduire à une sous-estimation de leur pouvoir normatif. Pour certains phénomènes normatifs spécifiques, les marges peuvent être plus intéressantes que le centre, afin de multiplier leur capacité hégémonique de contrôle sur le reste de systèmes normatifs juridiques et non juridiques.
 
José Cepedello Boiso est professeur de «Philosophie du Droit et Philosophie Politique» à l’Université Pablo de Olavide de Sevilla. Il est Secrétaire du Centre de Recherche, «Laboratoire d’Idées et Pratiques Politiques (LIPPO) » et Coordinateur du Master « Consultoría, Análisis y Pensamiento Político ». Il a publié diverses études sur la philosophie du droit et politique dont Islam, laicismo y democracia, et le volume collectif, Fundamentos del Derecho. Perspectivas críticas et le texte Vida y trayectoria intelectual del pensador español Adolfo Sánchez Vázquez.

Juriste et sociologue du droit, Theordo Geiger (né à Munich en 1891) fut le premier professeur de sociologie au Danemark à l'Université d’Aarhus de 1938 à 1940 puis de 1945 à 1952, année de sa mort au cours du voyage en bateau qui le ramenait du Canada vers le Danemark. Très peu connue en France et (sauf erreur) non traduite en français, son oeuvre fut saluée par Renato Treves et Niklas Luhmann et poursuivie par Paul Trappe. Teodoro Dalavecuras a consacré un livre à la sociologie du droit de Geiger. Initialement publié en italien (La sociologia del diritto di Theodor Geiger, Genève, Themis, 2007), l’ouvrage a été traduit en espagnol par Santiago Pérea Latorre et publié aux éditions de l'Universidad externado de Colombia en 2009 sous la direction de Nicoletta Bersier qui en assuré la Préface et avec une introduction de Morris L. Ghezzi («Theodor Geiger y la sociología del derecho como antimetafísica social»). Ce dernier livre est disponible au format Kindle (La sociología del derecho de Theodor Geiger)

Mis à jour le 24 juillet 2018